mercredi 1 septembre 2010

Jour 9/10. Eléphants et compagnie !

C'est un des jours que j'attendais le plus: le départ pour la réserve des éléphants ! J'adore les éléphants comme certains le savent j'ai d'ailleurs moi-même des éléphants que j'aime dont mon bien-aimé Violon !
Et après quelques avaries techniques, nous nous sommes élancés sur la piste des éléphants... 


Je vous épargne un récit de la route qui mène jusqu'à la réserve, vu qu'il n'y a relativement rien d'intéressant à dire (oui, je sais une phrase complète pour dire que j'ai rien à dire). 
Donc nous sommes d'abord arrivés à l'entrée de la réserve (en gros là où tu dois payer!).

C'est là que le voyage commence à ressembler à Disneyland, mais sans le côté Disney sympathique de la chose ! L'idée, c'est l'adrénaline, sans la sécurité du harnais du manège. 
Je vous explique: j'ai enfin compris ce que signifiait saison des pluies au Burkina Faso, en effet nous avons du passer un gué qui est en gros devenue une rivière avec un bon gros courant !
Le truc en plus pour nous assurer une bonne dose de fun: des 4x4 aléatoires !
Un premier exemple de route sous l'eau !
Le fameux passage périlleux !
Après ce passage périlleux, le voyage a été relativement serein jusqu'au camp, nous avons aperçu de loin notre premier éléphant et des singes (trop rapides pour que je les prenne en photo!). 
A notre arrivée au camp, une surprise de taille nous attendais déjà: un éléphant pas commode !
video
D'ailleurs, cet éléphant ne nous a plus vraiment quitté, il est resté dans le camp toute la soirée, nous faisant quelques frayeurs, notamment à moi, j'ai cru qu'on allait dormir ensemble. Le soir dans la case, j'entends des criiik criik dehors, je tire le rideau et je vois la tête de l'éléphant devant moi. Je vous assure que dans ce cas-là on ne fais pas vraiment la fière, je pense que je m'en souviendrai longtemps de M. l'éléphant !

Le lendemain, (après une courte nuit!) nous sommes partis malgré le mauvais temps à la recherche de familles éléphants et autre animaux de la savane. 
Je vous gâche le suspens tout de suite, nous n'avons pas croisé de famille éléphant malgré nos recherches attentives, mais nous avons croisé des antilopes, des singes (toujours trop rapide) et un autre éléphant plus gros que le précédent qui comme le précédent nous a rejoint dans le camp (vous me direz à quoi bon partir en safari photo si tout le monde se rejoint au camp!).
En partant au détour d'une photo Lotus, nous avons rencontré un ami à écailles saurez-vous le retrouver ?! 
Et voilà, nos deux jours chez les éléphants se sont terminés, nous sommes retournés à Ouaga des images plein la tête (et les appareils photos!). C'est une aventure que je suis contente d'avoir vécue (surtout maintenant que je suis rentrée en vie !)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire